GNiales Aquitaine II - 10 & 11 Mai 2014 - Débriefing.



Tout d'abord, qu'est-ce que les GNiales ?


Il s'agit d'une Convention de Jeu de Rôle Grandeur Nature, placée sous le signe de l'éducation populaire. Échanges, débats, partages et bonne humeur sont les maitres mots de cette manifestation.


Fort du succès de l'an passé, une seconde édition aura lieu le week-end du 10 et 11 Mai à Créon (33), au Collège François Mitterrand (Chemin de Régano).


Une fois encore, le programme est alléchant.




Détail des différentes activités :



EqdR sera bien entendu présente lors de cette manifestation hautement communautaire mais ne proposera pas de jeu, atelier ou conférence cette année.


Si vous avez des disponibilités lors de ce week-end, je ne peux que vous conseiller de faire le déplacement.


La participation aux frais demandée aux participants sera de 5€ par journée.


****************************************


Mon débriefing


Après avoir pris un indispensable café, accompagné de sa chocolatine, je commence donc par la conférence "Que faire sans budget ?".  Orchestré par Julien Frehel de l'association "Cent Balles et un Mars", le sujet était plus que maitrisé. En effet cette jeune association (33), a pour habitude d'organiser des jeux d'une journée avec une PAF de 15.24 €, et un mars. Habité par un esprit proche du "GN pour tous", ils ont organisé en 2013 un GN gratuit. J'y étais comme PNJ et ce fut une super expérience.

Bref, pour en revenir à notre sujet et pour simplifier rapidement les donnés, le secret de "Cent Balles et un Mars" réside en trois points. La bouffe, le site et le matériel.


Concernant la bouffe, elle est tout simplement éliminée et à la charge des joueurs. Cependant, l'association gère les petits déjeuners (Il y a toujours des litres de crêpes), et une friteuse tourne en quasi permanence histoire qu'il y ait toujours du chaud. Le principe est simple, quand un PNJ ne sait pas quoi faire, il vient peler quelques patates. Cela ne coute pas cher et cela fait toujours plaisir.


Second point, le site.

Julien nous explique qu'il est possible d'obtenir des sites à moindre coût, voire gratuitement, sur le principe d'échange de service. Ainsi, plusieurs fois par an, les membres de l'association vont effectuer des travaux sur le terrain qu'ils utilisent régulièrement. Cela fonctionne car ils ne payent pratiquement jamais les sites sur lesquels ils jouent.


Dernier point, le matériel. Du moins devrais-je dire le recyclage du matos. En effet, ils utilisent quasi systématiquement l'ensemble de leurs costumes et de leurs matos sur chaque jeu. Un coup de peinture ou une modification et c'est reparti pour un tour. Ils poussent même le vice à créer des intrigues par rapport à des objets qu'ils possèdent. Enfin, ils utilisent très régulièrement leur propre équipement.


Ce sont donc des méthodes éprouvés d'autant plus que "Cent Balles et un Mars" a organisé la bagatelle de 16 jeux en 3 ans !!! 


********************


On enchaine ensuite sur un retour d'expérience intéressant, à savoir le regard d'un jeune GNiste sur l'activité. En effet, Guillaume a participé à la première et seconde Nuit du Huis-Clos Occitane (2012 et 2013) - Qui a dit que les NDHC ne servaient à rien ? - et à un GN "Cent Balle et un Mars" cette année.


C'est très difficile de retranscrire ici en quelques mots son ressenti et j'espère que son powerpoint sera accessible sur le net car de mon point de vue, il est très vrai. Pour synthétiser, il parait établi que la communauté GNiste est une "famille" très cool mais qu'il n'est pas aisé d'y rentrer. La communication et la visibilité des associations, volontairement ou non, est souvent minimaliste et sans quelqu'un du milieu pour ouvrir la porte des GN à un nouveau joueur, il est quasi impossible de participer.


Je suis assez d'accord avec cette analyse. Ce qui me laisse perplexe, c'est que j'avais déjà cette sensation il y a plus de 20 ans.


********************


Après la pause de midi, je me cale confortablement dans mon fauteuil d'amphi pour assister à la conférence que je ne voulais pas rater, à savoir "Les Formats Courts" par Stéphane Rigoni.

Découverte d'un nouvel univers pour moi car ce que je connaissais de plus court s'arrêtait au Huis-Clos, Soirée Enquête et autre Murder-Party.


Je me familiarise donc avec une armée de nouveaux noms. Jeepform, Blak Box, Game Poem, Team Building, Atelier Pré-GN et d'autre dont je ne me souviens pas du nom. ( C'était en italien, j'ai une excuse !!)

On aborde également une notion importante, celle du jeu narratif. A la différence d'un jeu dit "ludique" où les joueurs ont des objectifs, ces derniers sont complètement absents sur les jeux narratifs.

La plupart des formats nommés précédemment utilisent le système narratif.

Dans quelques jours, une synthèse réalisée par Stéphane sera sans doute disponible sur le net mais si vous êtes curieux, vous pouvez déjà vous rendre sur son site, "Le Projet 7", qui donne de nombreuses informations.


De mon point de vue, le Game Poem est un jeu très court (une 15aine de minutes), qui se rapproche d'exercice de Team building et d'atelier Pré-GN. Il est également utilisé en théâtre d'improvisation pour "s'échauffer". L'idée est de faire disparaitre progressivement la crainte d'aller vers les autres, pour être plus facilement "dans le jeu". Idéal également pour ne pas avoir peur de parler en public.

Généralement ces exercices sont très drôles.


Le Jeepform quand a lui, est la crème du jeu narratif. Sur les Jeepform, aucun objectif, pas de but à atteindre. C'est une expérience personnelle avec très peu d'intervention de l'organisateur.
Le nombre de joueur est limité (entre 3 et 8), et la durée souvent située entre 2 et 3 heures.
Lors du Jeepform auquel j'ai participé ce week-end, je me suis demandé à un moment donné si je faisais du GN, du jeu de rôle thérapeutique ou une expérience sociologique. C'est assez déroutant mais complètement dépaysant.
Les thèmes abordés sur les Jeepform sont souvent assez sombres mais c'est loin d'être une généralité.


Lors de cette conférence, nous avons pu profiter des conseils de préparation des décors, souvent minimalistes, et de l'importance de l'ambiance sonore et visuelle (éclairage).

En bref, une conférence riche et intéressante qui m'a donné envie d'explorer un peu plus cet univers là.


*********************


J'enchaine ensuite sur une conférence traitant des ARG. Comprendre Alternative Reality Games ou les jeux à réalités alternés. Sujet très pointu que maitrise à la perfection Marc Bagur et dont je risque avoir beaucoup de mal à retranscrire les informations. Là aussi, un support net devrait être disponible sur le net sous peu.


Alors de quoi on cause au juste ?


De jeux qui utilisent le transmédia (en opposition au crossmédia), pour se développer. Ce qui est fort c'est que l'on apprend que la plupart des organisateurs de GN pratiquent le transmédia sans le savoir.

Qu'est-ce donc ?


Le transmédia est une méthode de développement d'œuvres de fiction ou documentaires et de produits de divertissement qui se caractérise par l'utilisation combinée de plusieurs médias pour développer des univers narratifs, chaque média employé développant un contenu différent.

Il est d'usage d'employer le terme transmédia quand au moins 3 supports différents sont utilisés.

Effectivement, lors de la confection d'un Grandeur Nature, nous passons par l'écriture, il n'est pas rare d'explorer le monde de la vidéo (trailer et autres teaser - D'ailleurs merci Marc d'avoir apprécié nos vidéos -), utilisons souvent des dessins, jouons avec des bandes sons, etc... .


Ce que nous, organisateurs de GN,  faisons naturellement est exploité depuis quelques années par les publicistes, l'industrie (en particulier le jeu vidéo) et dernièrement par  la télévision.


Le rapport avec les ARG ? J'y viens.


Un jeu à réalité alterné est un produit qui utilise donc plusieurs médias pour se développer, soit à des fins publicitaires, soit pour rendre le jeu plus réel. L'idée est d'immerger l'utilisateur dans un univers concret et réel. Je pense que vous avez tous entendu parler de ce jeu qui était sorti il y a quelques années où l'on devait résoudre une enquête en récoltant des informations sur le net. De faux sites web avaient été créé pour l'occasion, des fausses archives, etc... .


C'est la base des ARG. Aujourd'hui, en plus du support net il n'est pas rare que des flash code soient utilisés, des campagnes d'affichages organisées(notamment pour des opérations publicitaires), et que ce sont des "grosses machines" qui sont derrières ces projets.


Alors je ne vous cache pas, qu'à l'heure de la désinformation de masse, je suis très suspicieux, voire inquiet, de l'utilisation du transmédia en général, et des ARG en particulier, dans la vie quotidienne.

N'hésitez pas à faire vos propre recherches, car je ne suis pas certain d'avoir été clair dans le retranscription de cette très bonne conférence.


********************


Dernière conférence de la journée, "Le gâchis d'énergie en GN", par Vincent Choupaut où comment éviter de perdre du temps en organisant un jeu.


Après les ARG, je me suis dis que mon cerveau n'allait sans doute pas tenir le choc mais ma crainte a été vite levé dès que j'ai vu apparaitre à l'écran :


" Les personnages et les situations exposées étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que pure coïncidence."


Je savais que j'allais bien me marrer et je n'ai pas été déçu.


Alors il est impossible de résumer toutes les situations et anecdotes, que pour certaines j'ai déjà vécu, dans ce débriefing. En revanche, si lors de futures GNiales vous avez l'occasion d'assister à cette conférence, foncez !!


Enfin, si vous avez besoin de conseils, ou tout simplement si vous souhaitez vous remémorer les bases, vous pouvez consulter "Le guide pour organiser une MurderParty en 6 étapes" (on en avait parlé ici) ou lire avec attention "Écrire un GN - La Méthode eXpérience". Ce dernier vient d'être traduit en anglais.


Pour finir, si vous êtes un joueur débutant, pas de panique, il existe "Le guide du débutant en GN" qui répondra à toutes vos questions.


Tout est téléchargeable sur le site d'Electro-GN.


********************


Après une pause miam, soirée plus légère avec le jeu "L'Association des Créatures de Contes de Fée".

Pour faire simple, on incarne l'un des personnages des contes les plus célèbres (Des princesses, le grand méchant loup, la vilaine sorcière, l'ogre du haricot magique, etc...), et on débat autour d'une table de nos conditions de travail. Oui, même les princesses en ont gros !!


Alors, il est évident que ce n'est pas un jeu qui va stimuler la réflexion ni explorer des émotions profondes mais il vous fera passer un agréable moment.

Difficile de garder son sérieux tant les crises de fou rire étaient nombreuses.


Pour résumer, un jeu rapide à mettre en place, des personnages rigolos avec des objectifs simples, un système de vote qui fonctionne bien et un thème général qui favorise la bonne ambiance.


Je pense cependant qu'il y a moyen d'améliorer encore le truc en équilibrant certains rôles et en modifiant certains objectifs. De plus, pour aller plus loin dans le délire, il pourrait être intéressant de caler une bande son en rapport avec tous les personnages et de pouvoir la balancer avant ou après que ces derniers aient pris la parole.


Pour conclure, un jeu rigolo qui ne se prend pas au sérieux mais qui reste perfectible.


********************


Après une courte nuit (oui car quand on dort chez l'habitant, on ne peut s'empêcher de refaire le monde....), et après avoir avalé deux cafés, me voila près pour tester ma première Jeepform, à savoir "Breakfast Club", écrit par Lila Clairence et librement inspiré du film du même nom.


On nous présente la thématique du jeu, l'exclusion et l'inclusion dans le milieu scolaire. Je ne vous cache pas qu'après la vie des créatures des contes de fée la veille, c'était clairement pas la même... . Mais je voulais tester du Jeepform, donc en avant !!


Cinq joueurs sur ce jeu. Le pitch est assez simple, il s'agit de 5 ados qui vont passer une après-midi de colle ensemble. Je ne vais pas de nouveau expliquer la spécificité du Jeepform ici, l'ayant déjà effectué un peu plus haut quand on abordait les formats courts.


J'ai beaucoup apprécié la mise en place du jeu, tout en douceur. Raconter des anecdotes d'exclusion et d'inclusion de nos années collèges/lycées (en sachant que si l'on ne veut pas se confier, on peut inventer), choisir l'endroit où l'on va s'assoir (on était dans une salle de classe, on ne pouvait pas faire plus immersif), et sa posture. Ensuite, chacun notre tour, on détermine un prénom et un trait de caractère (rebelle, fainéant, travailleur, premier de la classe, branleur,...), puis les 4 joueurs vont dire au cinquième comment ils le perçoivent. C'est cela qui va finaliser le personnage. On est dans l'acceptation de la vision des autres et on va interpréter notre rôle uniquement sur ces bases là. Une anecdote racontée par l'un des joueurs au sujet d'un autre viendra achever le tableau.


Ensuite, place au jeu. Chaque heure de colle sera représentée par des scènes d'environ 15 minutes, entrecoupée par des intermèdes musicaux. Au début des colles, un sujet de dissertation est écrit au tableau, habilement choisie en rapport avec l'histoire de nos personnages, qui inconsciemment orientera nos sujets de discutions.


Difficile d'aller plus loin dans le débrief de ce jeu car le Jeepform est un format narratif, donc sans objectif pour les personnages. Chaque joueur vit sa propre expérience.

Même si j'ai été initialement dérouté par ce format, j'ai joué sans me poser de question, m'appropriant le rôle qui était le mien tout en m'aidant de mes expériences personnelles passées. Au final, j'ai passé un très bon moment et c'est un jeu que je recommanderais sans hésiter.


********************


Après la pause miam, je me positionne pour tester le jeu "Mystery Party - Meurtre sur le Nil", annoncé comme étant le support idéal pour faire découvrir le huis-clos. Il s'agit d'un jeu pour 8 personnes, utilisant comme support des cartes.


Un jeu à usage unique et complètement linéaire. Les questions que votre personnage doit poser sont écrites ainsi que les réponses que vous devez donner. Absence totale de liberté où si les participants ne mettent pas un peu de RP dans leurs dialogues, le jeu risque de devenir rapidement très ennuyeux.


Cependant, les quelques critiques sur Tric Trac ne sont pas mauvaises ce qui me laisse à penser qu'à défaut d'initier au huis-clos, "Mystery Party - Meurtre sur le Nil" aborde une certaine mécanique de jeu.


Pour conclure, je dirais que je ne suis pas complètement convaincu que ce jeu puisse atteindre ses objectifs mais que j'organiserais tout de même une ou deux sessions pour affiner mon opinion.


********************


On termine ces secondes GNiales Aquitaine par l'exercice du Débat Mouvant qui consiste à énoncer différents sujets polémiques à la suite duquel l'on se dirige dans une zone "D'accord" ou "Pas d'accord". Si l'ensemble des participants se dirige vers la même zone on passe à un autre sujet.


Quand deux groupes se forment, les éléments qui les composent ont quelques minutes pour préparer leurs différents arguments, ils choisissent ensuite un porte-parole qui aura comme mission de retranscrire les opinions de son camp. Il n'y a pas de droit de réponse, chaque groupe écoutant l'orateur de l'autre.


Exercice intéressant et plein d'enseignement. A noter qu'à l'affirmation "La FédéGN ne sert à rien", tous les participants se sont dirigés dans la zone "Pas d'accord".

Sur les terres d'Aquitaine, un tel exploit est suffisamment rare pour être souligner.



Clôture des GNiales à la suite du Débat Mouvant. Cette édition fut très riche. Dans la variété des activités proposées, dans la diversité des connaissances exposées et dans l'enthousiasme des personnes présentes.


Un évènement communautaire appréciable qui est déjà classé incontournable à mon niveau.


La vidéo des GNiales Aquitaine II pour vous donner une idée de ce dont il s'agit.


Bref, vivement la troisième édition !!




04/05/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 126 autres membres